Brève note : M&A et Covid-19

Edgar Raymond membre de l’association du
Master Droit Bancaire et Financier Université Lyon 3

 

Personne n’est sans savoir que la pandémie mondiale due à la Covid-19 a mis un violent coup de frein à l’économie. La secousse a également atteint la sphère des fusions acquisitions et les transactions impliquant une entreprise française sont « tombées à leur plus bas niveau depuis plus de 8 ans » sur le deuxième trimestre de 2020. Depuis le mois de juin, le monde des affaires semble se remettre petit à petit en marche. Ainsi, comme le relève l’ensemble de la presse économique, les opérations de M&A (Fusions-Acquisitions) ne font pas figure d’exception.
Dès lors, par l’étude de deux cas récents, cette note aura pour but de dresser un bref panorama de la dynamique actuelle des transactions en France et en Europe afin de donner quelques pistes de réflexion.
En France, la rentrée a été marquée par « l’offensive de Veolia sur son concurrent Suez » après qu’Engie a cédé 29,9% des parts de Suez à Veolia le 5 octobre 2020. Comme le relève le journal Le Parisien, cette opération serait pour Veolia l’opportunité de « conforter sa place de leader dans le marché des services à l’environnement ». A noter que l’affaire impliquant deux géants
français a produit l’effet d’un coup de tonnerre et l’Etat, qui possède une part non négligeable de certains des protagonistes, regarde cette « bataille » avec inquiétude.
En Europe, c’est l’acquisition par Euronext (l’exploitant des places boursières de Paris, Oslo, Bruxelles, Dublin, Amsterdam et Lisbonne) de Borsa Italianna (opérateur de la bourse de Milan) qui a marqué le marché du M&A. Cette opération de 4,3 milliards d’euros a également pour finalité de faire d’Euronext un leader européen dans le domaine.
Ces opérations de grandes ampleurs démontrent que le M&A français et européen redémarre progressivement. Particulièrement, c’est dans le domaine du distressed M&A (rachat d’entreprises ou d’actifs d’entreprises placées en procédure collective) que la pandémie a eu les conséquences les plus importantes.

Malgré la crise, le nombre de procédures collectives a chuté de moitié sur le deuxième trimestre 2020 (par rapport au même trimestre 2019). Ce paradoxe s’explique par les mesures mises en place pour accompagner les entreprises (prêts garantis par l’Etat, report des charges fiscales et sociales…). Néanmoins, « le nombre d’ouverture de procédures concernant les entreprises de
tailles importantes, davantage objets de transaction, a augmenté de manière sensible » (+33% par rapport au même semestre de 2019) relèvent Jean-Pascal Beauchamp et Cristophe Guerner du cabinet Deloitte2.
Il convient également de relever deux facteurs ayant fortement favorisé la reprise d’entreprises en difficulté. Dans un premier temps, la crise actuelle n’est pas encore financière. Ainsi, les acteurs financiers, dont les liquidités sont importantes, demeurent aptes à financer ces transactions. Dans un second temps, des dispositifs légaux exceptionnels ont été mis en place.
Notamment, par une ordonnance du 20 mai 2020 le rachat d’entreprises en difficulté a été ouvert à leurs dirigeants.
L’espoir d’une amélioration de la situation sanitaire durant l’été a fait de septembre 2020 le mois le plus actif dans le monde depuis mars 2018 concernant les opérations de M&A. Ainsi, à quelques mois de la puissante vague de contamination et des restrictions du mois de mars l’état du marché des transactions semble bel et bien redémarrer.
La question est de savoir si les nouvelles restrictions imposées dans de nombreux pays européens vont faire replonger le secteur.

Sources

https://theconversation.com/veolia-suez-la-reussite-de-lacquisition-dependra-aussi-desmecanismes-de-controle-mis-en-place-147793
https://www.leparisien.fr/economie/suez-veolia-5-minutes-pour-comprendre-la-bataille-de-leau-06-10-2020-8397858.php
http://www.economiematin.fr/news-scandale-dirigeant-peut-faire-faillite-entreprise-rachetersans-les-dettes-personnel
https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/10/10/l-operateur-de-la-bourse-de-pariseuronext-rachete-celle-de-milan-pour-creer-un-champion-europeen_6055535_3234.html
https://www.lecho.be/les-marches/actu/general/le-vent-des-fusions-et-acquisitions-soufflesur-les-marches/10256206.html
https://www.rfi.fr/fr/podcasts/20201022-%C3%A9tats-unis-multiplications-fusionsacquisitions-le-secteur-p%C3%A9trolier
https://www.boursorama.com/bourse/actualites/le-retour-des-fusaqs-bonne-nouvelle-pour-lesmarches-mirabaud-6379f9a28c482ba675fa5f47b35b3c50
https://www.lemondedudroit.fr/publications/248-etudes-et-documents/67766-reculoperations-fusions-acquisitions-2019-niveau-international.html
https://www.boursedirect.fr/fr/actualites/categorie/divers/marches-les-operations-de-m-abientot-de-retour-boursier-38172623a1d052de2eea5b9cb326d5ccc547cc53
https://www.forbes.fr/business-inside-tv/ma-etre-attentif-aux-enjeux-de-compliance/
https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/le-distressed-m-a-face-a-la-crise-opportunites-etpoints-de-vigilance-858321.html
https://cms.law/fr/fra/news-information/covid-19-et-operations-de-fusion-acquisition